The Monster Squad, le film de 1987 Feu vert cinéma

The Monster Squad (1987)

Sorti aux USA le 14 août 1987.
Sorti en blu-ray américain le 24 novembre 2009 (multi-régions, image et son excellents, anglais DTS HD MA 5.1, sous-titres anglais et espagnol)
Sorti en blu-ray américain le 19 février 2013 chez OLIVE (région A, qualité d'image et de son inférieurs à l'édition de 2009)

De Fred Dekker (également scénariste) ; sur un scénario de Shane Black ; avec Andre Gower, Robby Kiger, Stephen Macht, Duncan Regehr, Tom Noonan, Brent Chalem, Ryan Lambert, Ashley Bank, Michael Faustino, Mary Ellen Trainor, Jason Hervey.

Pour adultes et adolescents.

Cent années avant que cette histoire ne commence, les Ténèbres régnaient en Transylvanie. C’était l’époque où le professeur Abraham Van Helsing et une petite équipe de champions de la liberté conspiraient pour débarrasser le monde des vampires et des monstres, et pour sauver l’Humanité des forces du Mal éternel… Ils se plantèrent.

Le tonnerre gronde, les oiseaux de nuit hululent – un cimetière abandonné aux statues lugubres et aux pierres tombales toutes de travers. Dans un château haut perché, au fond d’une crypte éclairée de torches sont alignés des cercueils luisants sur un sol humain où trottinent les rats.

Une main griffue passe par-dessous le couvercle d’un cercueil et des milliers de chauves-souris luisantes se mettent à crépiter, dont une particulièrement grande et laide, dont la patte griffue se transforme en main humaine : le comte Dracula, très fier et particulièrement gominé vient de se lever. Deux hommes font alors sauter en contre-bas la porte de son château, suivi d’une escouade armée d’arbalètes, qui abattent une première vampiresse : Abraham Van Helsing en tête approche intrigué d’un joyau étincelant scellé dans une pierre du hall entre deux escaliers de pierre. Van Helsing crie alors à sa troupe qu’il ne reste plus que trois minutes et que l’on doit lui amener la fille sur-le-champ.

On lui amène alors une toute jeune fille terrorisée et pieds nus, à laquelle Van Helsing demande de lire une incantation en allemand écrite sur un parchemin, tandis que Van Helsing lui répète de lire plus vite. La tempête à l’extérieur grandit en intensité, jusqu’à ce que l’une des hautes fenêtres du hall explose, interrompant l’incantation. Alors le tapis du hall gondole fortement sous les pieds de la troupe, puis le sol se soulève, libérant des morts vivants réduits à l’état de momies très agitées. La jeune fille reprend sa lecture, l’amulette disparait et est remplacé par un terrible vortex qui aspire la jeune fille, puis une partie des occupants de la pièce.

De nos jours, la sortie d’un collège. Le directeur Metzger a convoqué deux élèves et leur demande s’ils sont assis confortablement. Puis il leur montre leur dossier, deux chemises cartonnées avec leur nom dessus et leur demande s’ils peuvent en deviner le contenu. Cependant Metzger leur donne immédiatement un indice : des rapports disciplinaires les concernant, ainsi que quelques merveilleux dessins artistiques.

Le directeur en montre un premier – une araignée à tête humaine, qui selon le premier élève mangerait des tas de chats, de chien et de… lapins. Voyant l’air dubitatif du directeur, le premier élève, Patrick, ajoute précipitamment que c’est son camarade Sean qui l’a imaginé. Sean explique alors qu’ils ont fondé en quelque sorte un club des monstres : ils y dessinent ce genre d’images et ils en décorent leurs murs. Metzger corrige : ils dessinent leurs monstres pendant les cours de Science de Madame Carlson alors qu’ils sont supposés écouter. Alors Patrick intervient, parce qu’il veut seulement dire une chose : Madame Carson est une professeure bien gentille et tout ça, mais elle est ennuyeuse et a une drôle de forme de tête, un peu comme un chat, voilà pourquoi Sean l’a surnommée Miaou-Mix, mais lui pas, parce que c’est impoli.

Le directeur soupire, puis se lève, tout rouge : il les a compris ; il a été un gamin lui aussi, et il pensait alors que les monstres étaient cools ; et il doit être resté un grand gamin car il pense que la Science, c’est cool. Devant Patrick et Sean particulièrement inquiets, Metzger lève alors les deux pouces : il adore la Science ! Patrick et Sean se regardent, pensant clairement tous les deux que leur directeur est peut-être devenu fou. Metzger ajoute qu’il est certain que Patrick et Sean en savent beaucoup sur les monstres, mais ce n’est pas le problème : la Science est réelle ; les monstres, non. Aussitôt, Sean réplique, convaincu : le directeur ne peut pas le prouver.

Patrick et Sean ressortent indignés, leurs planches à roulette sous le bras : Patrick se plaint que le directeur lui a mis la main sur l’épaule et c’était sûrement un geste homo et maintenant il sent les années quarante – ils sentent le clochard ! Et comme Sean se plaint qu’en classe on ne leur dit rien sur les homos, pas plus que sur les gens à tête de chat – et ne regarde absolument pas où il va – le garçon entre en collision avec Mme Carlson, la professeure de Science qui sortait de sa classe les bras chargés de papiers et d’un livre.

Sean s’excuse platement, ramasse les papiers et le livre et les rend à la dame, qui lui jette un regard furieux – et a effectivement un peu la tête en forme de chat à cause de sa coiffure. Les deux garçons s’éloignent rapidement tandis que Patrick se moque de lui en répétant « Miaou ». Sean rétorque que Madame Carlson est mariée. Patrick s’indigne alors que quelqu’un embrasse Mme Carlson au lit la nuit. Sean réplique qu’un prêtre les a déclaré mari et femme, et Patrick demande si le prêtre était vraiment d’accord pour le faire. Puis Sean se demande où est Le Gras.

Le Gras est un de leur camarade en train d’être pris à parti par deux jeunes brutes, Derek et E.J, prétendant être des journalistes enquêtant sur pourquoi le Gras est si gros : c’est parce qu’il mange tout le temps. Et de jeter par terre sa barre chocolatée et de la piétiner. Le Gras répond alors fort diplomatiquement que lui n’a pas un problème de stupidité…

The Monster Squad, le film de 1987

The Monster Squad, le film de 1987

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***