Explorers, le film de 1985Feu vert cinéma

Explorers (1985)

Traduction du titre original : Les explorateurs.

Sorti aux USA le 12 juillet 1985.
Sorti en France le 18 décembre 1985.
Sorti en Angleterre le 19 décembre 1986.
Sorti en DVD en France le 18 novembre 2004 (image 16/9ème excellente, anglais DD 5.1).

De Joe Dante, sur un scénario de Eric Luke ; avec Ethan Hawke, River Phoenix, Jason Presson, Amanda Peterson, Robert Picardo, Dick Miller, Karen Mayo-Chandler, Bobby Fite.

Pour adultes et adolescents

Par une nuit d’orage, Ben s’est endormi devant sa télévision qui diffusait une cassette vidéo de la Guerre des Mondes de George Pal. Le garçon rêve qu’il vole par-dessus les nuages, puis survole une étrange plaine virtuelle où des composants électroniques s’assemblent pour composer des circuits. Et quand Ben plonge au fond du puits, il se réveille en sursaut, et se précipite à son bureau pour dessiner les circuits électroniques dont il a rêvé, sans prêter attention aux destructions finales de la Guerre des Mondes. Son schéma achevé, Ben appelle Wolfgang par talkie-walkie et le réveille alors qu’il est trois heures du matin, et lui raconte ce qui vient de lui arriver. Ben est cependant obligé de mettre fin à la conversation car sa mère arrive. Le garçon se précipite dans son lit et fait semblant de dormir.

Le lendemain, Ben est frappé et jeté à terre par Steve Jackson, le harceleur de la cours, qui l’accuse d’utiliser des mots à son propos qu’il ne comprend pas. Alors qu’il saigne du nez, Ben réalise que Lorie, une jolie fille blonde, est en train de le regarder avec inquiétude, et comme il ne veut pas passer pour un lâche aux yeux de celle-ci, il explique à Jackson que lorsqu’il l’ a traité de tête d’Elephantitis, cela voulait dire qu’il était gonflé et laid. Jackson allait frapper à nouveau Ben, mais un autre garçon, Darren, lui ordonne de laisser tomber l’affaire, et comme Jackson rétorque que le nouveau venu n’a qu’à essayer de lui faire laisser tomber l’affaire, Darren lui balance un coup de pied. Jackson appelle alors à la rescousse ses trois camarades, et tous partent à la poursuite de Darren, qui a la particularité de savoir se battre.

Plus tard, Ben prend des nouvelles de Darren, alors que celui-ci règle sa motocyclette. Pour Darren, Jackson est un imbécile, qu’il corrigera à nouveau s’il s’en prend encore à Ben. Ben veut le remercier, et l’inviter à venir voir sa nouvelle cassette vidéo des Survivants de l'Infini (This Island Earth) avec un grand mutant à deux cerveaux. Darren répond que c’est cool et s’en va abruptement. Ben, qui veut lui rendre un boitier que le nouveau avait perdu, le rattrape à vélo. Darren est alors furieux : ce n’est pas parce qu’il lui a rendu un service que Ben doit le coller. Puis ils entendent un homme crier dans la maison voisine, quasiment en ruine, et Darren avoue que c’est son père, et qu’il n’a pas dû décrocher le travail pour lequel il avait postulé. Quand Ben demande quel métier fait le père de Darren, celui-ci hésite, puis avoue que son père travaille dans les décharges. Et comme ils entendent alors une femme crier, Ben demande à Darren si c’est sa mère, et il répond que c’est seulement la copine de son père, mais qu’elle est OK. Et comme la dispute semble s’envenimer, Darren soupire et déclare qu’il accepte l’invitation de Ben. Ben lui conseille alors de laisser son vélomoteur devant la maison, parce qu’ils passeront par la crique.

En route par un petit chemin à travers le bois, Ben demande à Darren si ses parents se disputent souvent. Darren explique que sa mère est morte quand il était petit. Il pense que son père est OK mais manque de chance : il casse ou perd toujours des choses, mais au moins, il lui a appris à courir – il n’arrive plus à l’attraper. Puis Darren demande comment sont les parents de Ben. Pour Ben, ses parents s’entendent bien, mais ils n’arrêtent pas de parler de choses très stupides. Comme ils sortent du bois pour arriver à une route encombré d’objets abandonnés, Darren demande où ils vont, et Ben explique qu’ils vont chez Wolfgang. Darren s’étonne du prénom, et Ben explique que ce n’est pas la faute de son ami : les parents ne veulent pas que Wolfgang change son prénom. Et de toute façon, Ben pense que Darren le trouvera bizarre. Wolfgang fait semblant d’être malade pour travailler sur un projet, et Ben veut voir où il en est. Darren remarque que s’il s’appelait Wolfgang, il se suiciderait.

Les deux garçons sont chaleureusement accueillis par la mère de Wolfgang, qui reconnait Ben – Benjamin – mais pas Darren, qui se présente enfin. Darren et Ben entrent dans la maison, qui abrite de les nombreux petits frères et sœurs de Wolfgang. Expliquant que Wolfgang est dans son laboratoire, sa mère dit à Darren et Ben de s’asseoir tandis qu’elle va appeler Wolfgang par l’interphone, qui se sent beaucoup mieux maintenant. Darren et Ben entrevoient le père de Wolfgang, qui porte aussi des lunettes comme sa mère et Wolfgang, lequel, lorsqu’il remonte de la cave, porte comme son père une blouse blanche de laboratoire. Quand la mère de Wolfgang offre à Darren des Baklava, une pâtisserie grecque (« greek »), Darren demande à Ben si elle a bien dit des pâtisseries d’intellos (« geek »). Wolfgang est surpris et hostile en voyant Darren, mais Ben lui répond que Darren lui a sauvé la vie aujourd’hui, ajoutant simplement le nom de Steve Jackson. Alors Wolfgang déclare que ça ira.

Puis Wolfgang annonce qu’il a terminé le projet. Dans la cave laboratoire, Wolfgang chasse Erhart le chat de la cage de Einstein, le rat blanc, qui peut « parler » . Puis, comme Darren découvre et s’étonne des piles de magazines de Science-fiction, qui sont en fait à Ben, qui a fait croire à son père qu’il les avait jetés. Darren s’étonne que l’on puisse s’intéresser à des trucs aussi bizarre que de la Science-fiction, alors Ben lui demande s’il ne se pose pas la question de savoir qu’est-ce qu’il y a dans l’Univers, sur les autres planètes. Darren lui demande en retour s’il croit à tout ce qu’il voit au cinéma. Ben répond qu’il ne croit pas à tout, et Darren range le magazine en marmonnant qu’il n’y a rien là-haut, et Wolfgang les appelle.

Wolfgang enlève la toile de jute qui recouvrait le « projet » et explique qu’il a rattaché le circuit dessiné par Ben à l’ordinateur de son père, mais que cela repose beaucoup sur de la devinette. Wolfgang appelle le circuit en question un « terminal », et espère que son ordinateur de seulement 128 kilo-octets suffira pour voir ce que le terminal est capable de faire, s’il est capable de faire quelque chose. Alors Wolfgang propose de mettre en marche la machine, pensant que le circuit allait sûrement brûler. Mais l’écran s’allume, et des lignes de codes apparaissent sur l’écran de l’ordinateur. Au grand étonnement de Wolfgang, la machine se programme elle-même, puis leur demande des coordonnées spatiales et Wolfgang demande à Ben comment il a pu rêver d’un truc pareil ? Wolfgang propose alors de voir ce qui va arriver s’il entre des coordonnées. Le terminal lui demande alors de confirmer. Wolfgang confirme, et un livre de leur étagère tombe. Surpris, Wolgang recommence, et cette fois, c’est tout le rayonnage qui est brutalement repoussé. Une étincelle jaillit de l’ordinateur, qui se met à fumer.
Wolfgang et Ben se précipitent pour aller examiner l’étagère et découvrent que tous les livres, et le montant de l’étagère lui-même sont percés d’un trou circulaire de diamètre constant. Et quand Ben regarde par le trou, il s’exclame que c’était ce qu’il avait vu dans son rêve. Wolfgang demande à Ben de se calmer : il doit sûrement y avoir une explication scientifique à tout cela. Quant à Darren, il pense que c’est truqué. Wolfgang en revanche veut faire jurer de garder secret tout cela, car selon lui, si quelqu’un découvre ce qu’ils ont découvert, on va le leur enlever et ce n’est pas tolérable car c’est Ben qui l’a rêvé et Wolgang qu’il a construit, c’est donc leur secret. Darren leur demande alors s’ils font le coup à chaque camarade crédule qui descend dans leur laboratoire.

Ils sont interrompu par le père de Wolfgang, qui est à la recherche de sa bombe insecticide, et qui s’intéresse immédiatement à la nouvelle expérience de son fils. Et comme le père demande à son fils s’il n’a pas utilisé son synthonisateur vidéo, Wolfgang affirme sans ciller qu’il en doute fortement. Et comme la souris Heinlein les interrompt, Wolfgang prétend se rappeler avoir vu une bombe insecticide dans un coin à l’autre bout de la cave. Et tandis que son père s’est éloigné, Wolfgang chuchote à Ben qu’il doit de toute manière procéder à des ajustements, et qu’il le rappellera le soir venu.

Explorers, le film de 1985

Explorers, le film de 1985

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***