Starman, le film de 1984Feu vert cinéma

Starman (1984)
Traduction du titre original : L'homme des étoiles.

Sorti aux USA le 14 décembre 1984.
Sorti en Angleterre le 10 mai 1985.
Sorti en France le 3 juillet 1985.
Sorti en blu-ray français le 5 août 2009.
Sorti en blu-ray américain le 11 août 2009.

De John Carpenter. sur un scénario de Bruce A. Evans, Raynold Gideon ; avec Jeff Bridges, Karen Allen, Charles Martin Smith, Richard Jaeckel, Robert Phalen, Tony Edwards, John Walter Davis, Ted White.

Pour adultes et adolescents.

Et désormais, Voyager 2 fait lui aussi partie de l'histoire, fonçant dans l'Espace depuis son pas de lancement de Cap Kennedy en ce jour historique du 20 août 1977. A bord de la sonde spatiale se trouvent des images photographiques de la Terre, des salutations orales et une compilation de compositions musicales. Voyager 2 est notre carte d'invitation aux autres espèces intelligentes de l'Univers : "s'il vous plait visiter notre planète Terre"... "En tant que Secrétaire Général des Nations-Unies, une organisation incluant 147 états-membres, qui représentent presque tous les habitants humains de la planète Terre, je vous envoie mes salutations au nom du peuple de notre planète."

1984. Un petit vaisseau spatial passe une porte interstellaire en orbite de la planète Terre et entame sa descente dans l'atmosphère. Chequamegon Bay, Wisconsin, la nuit. Dans une petite maison en pleine forêt, alors que crépite le feu de bois dans la cheminée, Jenny Hayden, une jeune femme s'abîme dans l'alcool et la contemplation de films super-huit souvenirs d'autant de moments de bonheur avec son mari, décédé récemment. Et comme à l'écran son mari lui dit qu'il l'aime, Jenny finit par se dire qu'elle doit arrêter de se faire mal et aller se coucher. Elle se lève en vacillant, trouve avec difficulté l'interrupteur marche/arrêt du projecteur et stoppe la projection.

Au même moment, au NORAD (prononcez "norêd", North American Aerospace Defense Command - Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord), l'Armée américaine repère le vaisseau spatial sur l'écran de l'un de ses radars. Washington. Le directeur de la sécurité Nationale, George Fox, se voit remettre un pli sous enveloppe par un militaire. Fox quitte immédiatement la réception à laquelle il participait dans les jardins du Capitole. Ailleurs, deux chasseurs F-20 de l'US Air Force pour intercepter le vaisseau spatial en approche. Fox pense d'abord avoir affaire à une épave spatiale des russes, mais on l'assure que les russes, via le MOLINK (Moscow Link, liaison avec Moscou) disent que ce n'est pas eux, et le Kremlin prétend ne rien savoir. Alors les américains autorisent les chasseurs F20 de lancer un missile. Le missile atteint l'OVNI, qui ne décélère pas, mais change de trajectoire pour se diriger vers Chequamegon Bay, dans le Wiscontin. Fox fait alors appeler Mark Sherman du projet SETI.

Sherman est dans son salon à regarder les dernières minutes d'un match de Basket à la télévision, lorsque le téléphone sonne. Il demande d'abord à ce qu'on le rappelle dans vingt minutes, mais change d'expression à la nouvelle annoncée, et note qu'il doit se rendre à Chequamegon Bay. Au même moment, le crash du vaisseau spatial est visible et audible depuis les fenêtres du salon de Jenny Hayden, et embrase une partie de la forêt. Cependant, Jenny elle-même n'entend rien, couchée en travers de son lit. Sur les lieux du crash, une lumière bleu s'envole du vaisseau spatial au-dessus des arbres incendiés. La lumière remonte la traînée des flammes, puis glisse sur la surface de l'eau jusqu'aux fenêtres illuminées de la maison de Jenny. La lumière inspecte la voiture flashy garée sur le côté, remarque le carillon, inspecte chaque pièce de la maison jusqu'à détailler le salon. Malgré la clarté bleu, Jenny ne remarque rien. La lumière bleue démarre et arrête le projecteur, inspecte le contenu de l'album de photo de Jenny - s'arrête sur la photo de son mari, reconstitue une image holographique de Scott Hayden, puis se fixe sur une mèche de cheveux de Scott et en scrute l'ADN.

C'est alors que Jenny se réveille. Voyant la lueur bleue dans le salon, elle se lève et va voir : alors elle trouve un bébé sur le tapis. Puis le bébé s'étire en un enfant, qui s'étire en un adolescent. Jenny est stupéfaite. L'adolescent s'étire en un homme, qui, à genoux, relâche des billes de métal sur le sol. L'homme se relève, et Jenny s'empare alors d'un pistolet automatique et met en joue l'inconnue. L'homme se tourne alors vers elle, et Jenny reconnait son mari Scott, et lâche le pistolet. Comme "Scott" marche vers elle, Jenny recule vivement, arrêtée par le mur. Réalisant à quel point "Scott" est inexpressif, elle l'accuse de ne pas être Scott. L'homme ramasse le pistolet, s'approche encore, et braquant le pistolet sur elle, commence à parler chinois, puis russe... Jenny se met alors à prier à haute voix. Alors l'homme se présente comme le Secrétaire Général des États-Unis, qui présente presque tous les habitants humains de la planète Terre et qui souhaite lui présenter ses salutations... Alors Jenny s'évanouit et s'écroule aux pieds de "Scott", étonné.

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***