Krull, le film de 1983Feu vert cinéma

Krull (1983)

Ne pas confondre ce film avec Kull le Conquérant, le film de 1997.

Sorti aux USA le 29 juillet 1984.
Sorti en Angleterre le 27 décembre 1984.
Sorti en France le 8 février 1984.
Sorti en blu-ray le 30 septembre 2014 (région A et B, anglais DTS HD MA 5.1 non sous-titré, format respecté, belle image, son plutôt bon).

De Peter Yates, sur un scénario de Stanford Sherman ; avec Ken Marshall, Lysette Anthony, Freddie Jones, Francesca Annis, Alun Armstrong, David Battley, Bernard Bresslaw, Liam Neeson, John Welsh, Graham McGrath, Belinda Mayne.

Pour adultes et adolescents.

Un vaisseau-montagne approche d’une planète verdoyante à deux lunes, puis descend s’enfoncer au milieu d’un désert, ouvrant de gigantesques crevasses dans le sol. Voilà ce qui est connu : nombreux sont les mondes a avoir été réduits en esclavage par la Bête et son armée de Massacreurs (Slayers), et voilà ce que vous devez savoir – la Bête viendra dans le monde de Krull et sa forteresse noire se dressera dans le paysage, et la fumée des villages en feu obscurcira le ciel, le râle des mourants se répercutera à travers les vallées désertées. Mais ce que je ne peux pas savoir, c’est si la prophétie se vérifiera – qu’une fille d’une longue lignée deviendra reine, qu’elle choisira un roi, et qu’ensemble ils règneront sur le monde de Krull, et que leur fils règnera sur la Galaxie.

Dans la plus haute tour d’un château fortifié aux murs blancs vertigineux, la princesse Lyssa s’inquiète auprès de son père, le roi Eirig, du retard qu’a pris le prince Colwyn. Mais son père lui rappelle que Colwyn a pu être forcé de traverser la forêt et le pays de pierre, dont toutes les routes et toutes les passes sont gardées par les Massacreurs. Colwyn pourrait même ne pas arriver jusqu’à eux. Lyssa demande alors à son père si un tel dénouement le réjouirait. Le vieux roi s’emporte : même si Colwyn a été envoyé pour les aider, Eirig ne voit aucune raison de s’allier aujourd’hui à des ennemis jurés. Lyssa proteste : les envahisseurs détruisent leur monde, ils doivent s’allier, car c’est seulement dans l’unité qu’ils triompheront. Eirig répond qu’alors il signera le traité avec le roi Turold, mais il ne voit pas pourquoi sa fille devrait alors épouser Colwyn, le fils du roi Turold. Mais pour Lyssa, le mariage est le seul moyen de garantir leur alliance, et c’est elle-même qui a fait le choix des épousailles. Lyssa est même enthousiaste à l’idée, car selon elle, Colwyn est un bon combattant. Ce à quoi Eirig répond que les bons combattants font de piètres maris.

Cependant, Colwyn et sa petite troupe sont bien arrivés au château et traversent la prairie pour se faire ouvrir les énormes portes de la muraille. Immédiatement, le roi Eirig et le roi Turold s’invectivent, Turold parce qu’il a perdu 300 hommes pour arriver jusque là, et Eirig parce qu’il ne voulait pas de ce mariage. Mais Colwyn clame haut et fort en mettant pieds à terre que lui a voulu ce mariage, et il aura lieu. Eirig ironise alors : et c’est avec ce qu’il reste de son armée qu’il mènera la charge avec l’armée de Eirig contre les Massacreurs. Colwyn répond qu’il mènera la charge quelque soit l’armée qui sera sous ses ordres, jusqu’à ce qu’il gagne, ou jusqu’à ce qu’il meure. Puis Colwyn s’empresse de rejoindre la princesse Lyssa, qui tente de le surprende, en se cachant derrière un pilier – sans succès.

Lyssa répète alors à Colwyn l’affirmation du roi Eirig selon laquelle les combattants font de mauvais maris et lui demande ce qu’il en pense. Colwyn répond que cela dépend, et Lyssa demande de quoi. Colwyn répond que cela dépend de si Lyssa attend que son mari la suive partout et cabriole au premier claquement des mains. Lyssa lui demande alors s’il refuserait de cabrioler pour elle. Puis elle répond elle-même que bien sûr que non, car Colwyn est un guerrier. Alors Colwyn l’embrasse.


Au lever des deux lunes dans la nuit, les pères conduisent chacun leur enfant, le roi Eirig montant les escaliers avec Lyssa et le roi Turold descendant l’autre escalier avec Colwyn. Quand ils se retrouvent face à face, Turold proclame qu’à partir de ce jour, son royaume n’existe plus, et le roi Eirig répond que le sien non plus – selon Turold, il n’existe plus qu’un seul royaume, placé sous l’autorité de leurs enfants, et Eirig le confirme. Les deux rois quittent alors les lieux, laissant Lyssa rejoindre le côté de Colwyn.

Pendant ce temps, dans la nuit, en pleine forêt, une troupe de Massacreurs passe au galop sous les yeux d’un vieil homme inquiet. Au même moment, Lyssa et Colwyn avancent, acclamés par le bruit du fer de la garde. Ils rejoignent les deux rois auprès d’une vasque d’eau, dans laquelle Corwyn plonge la torche enflammée qui s’éteint, proclamant que seul sa femme pourra reprendre le feu disparu dans l’eau. Alors Lyssa plonge sa main dans l’eau et ressort la flamme dans le creux de sa paume. Alors les portes du château explosent, et des tirs de laser frappent les gardes à l’entrée. Lyssa veut rester combattre au côté de son mari, mais Corwyn insiste pour qu’elle prenne la fuite. Les Massacreurs avancent et mitraillent gardes et invités. Corwyn réussit à fracasser d’une décharge le casque d’un Massacreur, et c’est un gros insecte qui s’en échappe. De l’autre côté, le roi Eirig et Lyssa se retrouvent face aux massacreurs. Leurs gardes sont massacrés et le roi égorgé.

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***