Diabolik, le film de 2021Feu orange cinéma

Diabolik (2021)

Noter que ce film est l'adaptation fidèle du volume 3 de la bande dessinée Diabolik 1963, qui "pastiche" le premier roman Fantomas de 1911 et son adaptation en serial de 1913.

Sorti en Italie au cinéma le 16 décembre 2021 (repoussé du 31 décembre 2020).
Sorti en blu-ray italien le 1er avril 2022.

De Marco et Antonio Manetti (les frères Manetti, également scénaristes et producteurs) sur un scénario de Mario Gomboli d’après le volume 3 de la bande dessinée Diabolik : l’arrestation de Diabolik publié le 1er mars 1963 de Angela et Luciana Giussani (les sœurs Giussani) avec Luca Marinelli, Miriam Leone, Valerio Mastandrea.

Pour adultes et adolescents.

Clerville, à la fin des années 1960. Une galerie marchande illuminée et déserte, la nuit. Dans un passage couvert, les alarmes se mettent soudain à sonner à la Banque Nationale de Clerville. Un bolide noir s’élance alors dans le passage en vrombissant. Le conducteur tourne dans la rue et est immédiatement pris en chasse par deux voitures de police. L’un des policiers signale à toutes les patrouilles qu’une jaguar noire vient de sortir par l’arrière de la Banque

La jaguar fait irruption dans une avenue en dérapant, et le policier signale que le fuyard vient de tourner dans l’Avenue des Platanes. La patrouille Zébra 13 annonce qu’ils arrivent rapidement par l’Avenue du Corso. Alors que les deux premières voitures de police se rapproche dans la lunette arrière de la jaguar, le conducteur, ganté et masqué de noir accélère et distance un peu ses poursuivants, puis il tourne brutalement dans l’Avenue des Mimosas et ordre est donné à Zébra 13 de lui couper la route. Zébra 13 se met en travers de la route tandis que les deux autres voitures de police talonne la jaguar, et l’un des policiers est persuadé qu’ils ont piégé le voleur. L’un des Zébra 13 descend de voiture et met en joue la jaguar, criant d’arrêter. Le conducteur de la jaguar pousse un bouton et devant les yeux ébahis des policiers, une partie de la rue se soulève, faisant office de tremplin. La jaguar fonce, décolle, vole au-dessus de Zébra 13 et atterrit plus loin, poursuivant sa route. La patrouille signale alors que la Jaguar leur a échappé et se trouve sur l’Avenue du Camélias.

Deux autres voitures de police stationnées devant l’Ambassade de Beglait démarrent : elles seront là d’ici quelques secondes. Puis ils repèrent la jaguar sur l’Avenue de la Cascade. Alors le conducteur lance un « malédiction », et appuie sur un bouton lumineux avec un crâne noir imprimé dessus. La jaguar laisse alors derrière elle un nuage de fumée – de gaz, apparemment toxique, qui tue les conducteurs des deux voitures de police qui arrivaient. Une autre voiture de police non marquée arrive, et le conducteur dit aux agents de ne pas respirer. Ils passent le nuage de gaz et reprennent la poursuite. La jaguar noire sort de la ville pour suivre une route bordée de forêt. Ils pensent l’avoir perdu, puis retrouve un morceau de la jaguar. Les policiers demandent à l’inspecteur — Ginko — sce que c’était. L’inspecteur répond : Diabolik.

Quelques mois plus tard, en montagne, les oiseaux chantent, le soleil brille, le ciel est bleu, les sapins verdoient. Bienvenue à Bellair, dans l’état de Clerville, visiblement une station de ski. Le village en contrebas de la montagne est calme, peu animé. Un couple âgé entre dans un restaurant Dans un salon, on s’étonne que le ministre quitte déjà la compagnie. Celui-ci répond au comte que sa vie n’est que vacances sans fin, mais le devoir exige que le ministre retourne à Clerville. Le comte suggère alors d’y envoyer plutôt Georgio, un petit moustachu qui descendait son verre de whisky une seconde plus tôt : il est son adjoint, c’est à ça qu’il sert. Le ministre rit : pour une rencontre avec le premier ministre ? Ce ne serait pas approprié. Cependant, le Comte aurait vraiment voulu faire essayer au ministre son fusil Remington et sa lunette de visée vraiment puissante.

Comme l’adjoint de ministre — Giorgio — voit arriver une blonde en robe noire très décolletée, il demande aux autres de l’excuser. Il rejoint la blonde, qu’il appelle Eva et lui souhaite la bienvenue. Il lui demande comment s’est passé son voyage. Très bien. La complimente sur son allure — merveilleuse comme toujours. Un serveur sert du Campari à Eva. Giorgio veut la présenter à Mme Duncan. Mme Duncan remarque que si toutes les femmes d’Afrique du Sud sont aussi belle, elle ne s’étonne plus que Giorgio se rende dans ce pays si souvent. Eva corrige : en fait, elle est de Clerville. Giorgio explique qu’Eva a en fait passé beaucoup d’années en Afrique du Sud, mais elle a finalement décidé de rentrer à la maison.

Arrive le ministre flanqué du Comte, qui veut lui aussi être présenté à Eva, aka Lady Kant. Le Comte déclare que lors d’un safari en Afrique il avait connu un Lord Anthony Kant, s’agirait-il d’un parent ? Peut-être son père ? Eva répond que c’était son mari. Tristement, il est mort, il y a un an. Le comte remarque que c’était un formidable chasseur et demande comment c’est arrivé. Eva répond que c’était un accident, lors d’une chasse au gros gibier. Lady Duncan se félicite alors que les hommes ici présent ne chassent que la biche. Mais une amie de Mme Duncan lui répond qu’elle n’en est pas si certaine, et l’homme avec eux confirme que M. Duncan chasse souvent des bêtes bien plus dangereuses.

Puis il demande si le ministre a jamais réussi à capturer Diabolik. Certainement, répond le ministre, sa priorité est la sécurité de chaque citoyen. Giorgio confirme : ce criminel a passé toutes les bornes, il sème la terreur dans tout l’état de Clerville, mais ils sont déterminé à le capturer à n’importe quel prix. L’ami de Mme Duncan fait remarquer que Diabolik a plus l’air d’un démon que d’un criminel. Eva interrompt la discussion : est-ce qu’ils sont vraiment en train de parler de quelqu’un qui existe ? Le comte lui répond qu’il espère seulement que Lady Kant n’aura jamais à faire face à Diabolik : trouver Diabolik, c’est trouver la mort.

Diabolik, le film de 2021Diabolik, le film de 2021Image

***