Au delà du réel, la série télévisée de 1963 Feu vert télévision

The Outer Limits S01E04: The man With the power (1963)
Titre français : L'homme qui détenait la puissance.

Episode précédent <> Episode suivant.

Ici la page de ce blog consacré à la série télévisée Au delà du réel (1963)


Diffusé aux USA le 37 octobre 1963.
Saison 1 sortie en blu-ray américain le 23 mars 2018.

De Laslo Benedek (réalisateur), sur un scénario de Jerome Ross ; avec Donald Pleasence.

Pour adultes et adolescents

Au fil des siècles, l'humanité a dévoré la Terre elle-même. L'âge des machines a épuisé les océans de pétrole. L'industrie a consumé le cœur charbonneux des pays. L'âge atomique a pillé les éléments rares - uranium, cobalt, plutonium, laissant derrière lui des dépôts sans valeur de plomb et de cendres. La famine menace. Seulement là, dans le vide de l'Espace, se trouve une nouvelle source de puissance atomique. Au-dessus de nous, dans les débris du système solaire, dans les météores et les astéroïdes, se trouve les minéraux nécessaires pour alimenter nos réacteurs. Seulement, dans leur orbites silencieuses et distantes, ces morceaux de matières sont au-delà de la portée humaine - au-delà de la portée de mains humaines. Mais pas hors de portée de l'esprit humain...

Conduisant le long d'une route de campagne dans une voiture ordinaire, voilà un homme modeste : Harold J. Finley, calme et grave. Finley freine sa voiture car dans le virage il se retrouve bloqué à 33 km de Readsville par le petit camion de deux ouvriers de chantiers occupés à tailler les branches. Finley, finalement pas si calme et grave que cela, donne immédiatement trois coups de klaxons sans même saluer les deux travailleurs, qui, apparemment absorbés par leur tâche, ne se retournent pas. Finley klaxonne trois fois de plus. Enfin l'un des hommes se retournent, ce qui lui vaut trois coups de klaxons de plus et l'ordre de Finley d'écarter un peu son véhicule. Le travailleur lui suggère alors de faire demi-tour et d'essayer l'autre route. Finley objecte que cela l'obligera à faire un détour de 12 miles. Le travailleur lui répond que dans ce cas Finley n'a qu'à attendre qu'ils aient terminé leur travail. Ce à quoi Finley répond par davantage de coups de klaxon.

Le chef de la petite équipe cède et fait signe au conducteur du véhicule de le descendre lui et son collègue, et menaçant, demande à Finley s'il cherche des ennuis, le surnommant "Mack". Finley ne répond rien et sourit nerveusement, puis fait demi tour, en jetant plusieurs regards dans son rétroviseur. Puis il touche nerveusement la cicatrice d'une opération récente que son crâne chauve arbore. Comme sa voiture reprend le virage en sens inverse, un nuage épais d'allure malsaine et parcouru d'éclairs crépitants apparaît subitement au-dessus de la route, juste après le passage de la voiture de Finley. Entendant le crépitement des éclairs, les deux ouvriers se retournent, stupéfaits. Ils quittent leur plate-forme à terre pour se réfugier derrière le capot de leur véhicule utilitaire, puis se baisse comme le crépitement des éclairs redouble d'intensité. Les éclairs du nuage frappent le capot et le véhicule, et les deux travailleurs sont réduits à une flaque de résidus embrasés d'où s'élève un panache de fumée noire.

Ne se doutant apparemment de rien, Finley lui continue de rouler pour rentrer chez lui, un charmant quartier pavillonnaire. Il y est désagréablement accueilli par son épouse, Véra, qui, lisant un journal et sirotant un café, lui déclare qu'il est huit heures vingt. Harold FInley vient lui reverser du café explique qu'il ne donnera pas de cours ce matin et qu'il a demandé à quelqu'un de le remplacer. Finley explique qu'il va retourner à Readsville. Son épouse semble agacée : il ne va tout de même pas retourner embêter ces gens de l'Espace à nouveau ? Il a déjà essayé l'année dernière de décrocher un boulot chez eux, et ils lui ont répondu qu'ils avaient besoin de chercheurs en Science, des bons ! Finley répond avec douceur qu'il a quelque chose de plus à leur offrir à présent. Son épouse lui répond que oui : il a un an de plus. Finley répond que parfois un homme à se sortir de l'ornière où il se trouve coincé : il en a assez d'enseigner dans une université de second rang. Son épouse lui demande alors s'il a pensé à réparer le robinet de la salle de bain à l'étage. Finley répond que oui, hier, quand elle le lui a demandé.

Puis il prend congé de son épouse, car il n'a pas le temps de rester là debout à lui parler. Il sort, mais Véra le rattrape pour lui demander de rapporter à la consigne du supermarché des bouteilles en verre. Finley refuse : on l'attend. Véra lui court après : quelle utilité pourrait-il bien avoir pour eux ? un astronaute ? Elle dépose les bouteilles à l'arrière de la voiture de son mari, qui lui répond qu'il a déjà vu l'un des hommes les plus importants de l'institut : celui-ci va le présenter à la totalité de son équipe. Il pense que Finley pourrait être capable de sauver l'un de leur projet les plus importants. Véra ne répond rien, soupire et retourne chez elle, puis se retourne en regardant partir la voiture de son mari, et secoue la tête...

Au delà du réel S01E04: L'homme qui détenait la puissance (1969)

Au delà du réel S01E04: L'homme qui détenait la puissance (1969)

Au delà du réel S01E04: L'homme qui détenait la puissance (1969)

Au delà du réel S01E04: L'homme qui détenait la puissance (1969)

***