Le monde perdu, le film de 1960Feu rouge cinéma

The Lost World (1960)

Sorti aux USA le 13 juillet 1960.
Sorti en blu-ray en France le 18 novembre 2014 (multi-régions, inclus un très mauvais transfert du Monde Perdu 1925 SD tronqué et abîmé).

De Irwin Allen (également scénariste) sur un scénario de Charles Bennett, d'après le roman Arthur Conan Doyle. Avec Michael Rennie, Jill St. John, David Hedison, Claude Rains, Ray Stricklyn, Richard Haydn, Fernando Lamas, Jay Novello.

Aéroport de Londres. Un vol transatlantique vient d’atterrir avec à son bord le zoologue Georges Edward Challenger. Celui-ci est assailli par les journalistes, qui l’empêche de descendre de l’avion pour l’obliger pour répondre à ses questions. Challenger refuse et finit par jeter l’un des journalistes, Malone, à bas de la rampe à coup de parapluie. Celui-ci est relevé par une jolie rouquine avec un petit chien. Il s’avère qu’il s’agit de Jennifer Holmes, la fille de son patron, et qu’elle sera aussi à la conférence de presse de Challenger de ce soir, à l’Institut biologique.

Le soir, Jennifer Holmes arrive avec son père, Lord John Roxton, qu’elle présente à Malone à côté duquel elle vient de prendre place dans l’amphithéâtre où va avoir lieu la conférence de presse, présenté par le professeur Walter Summerlee, rival du professeur Challenger. Challenger revient des rives de l’Amazon où il est allé vérifier des conclusions de Summerlee à propos des indiens Cucama. Challenger aurait vu des choses étranges, sur lesquelles Summerlee ironise ouvertement : selon lui, Challenger recherche la publicité et est connu pour exagérer ses propos. De ce fait, Summerlee avertit le pubic que l’Institut n’accepte ni ne valide les conclusions en question, avant de passer la parole à Challenger.

Challenger commence par considérer comme compliments les doutes de son collègue et reconnaître que ses conclusions sont étranges. Challenger entend présenter une découverte digne de Christophe Collomb : sur un haut plateau sauvage coupé de toute civilisation au-dessus de l’Amazonie, il existerait nombres d’espèces présumées disparues depuis long. Les indiens les appellent Curupuri, les Esprits terribles des bois. Challenger affirme avoir vu ces créatures de ses propres yeux, depuis le contrebas du plateau, et selon lui, ce sont des créatures du Jurassique, c’est-à-dire des Dinosaures vivants. Summerlee fait remarquer que Challenger n’a aucune photographe. Challenger explique qu’il a perdu ses preuves suite à son naufrage, et qu’il entend repartir en expédition d’ici quatre semaine. Il demande à Summerlee de l’accompagner, et Summerhee accepte à la condition que le financement soit clarifié, et que l’institut valide les volontaires. Alors Lord John Roxton se porte volontaire, en tant que chasseur de gros gibier. Sa fille Jennifer Jones se porte aussi volontaire, arguant qu’elle, mais Challenger ne veut pas de femme. Comme Malone se moque, Roxton le nargue, et le jeune journaliste se porte à son tour volontaire, au nom de Global News. Challenger est outré : pour lui, Malone essaie encore d’envahir sa vie privée. C’est alors que Stuart Holmes, le père de Jennifer et vice-président exécutif de Global News Service, propose 100.000 dollars pour payer la place de Malone. Devant l’argent, Challenger s’incline, tout comme Summerlee.

Et l’expédition s’envole pour Rio, et à partir de là, en hydravion, pour les sources de l’Amazon. Ils amerrissent devant l’embarcadère du comptoir de Tarama – le point de non retour, selon le professeur Challenger. Mais quand il accoste, Challenger découvre parmi le matériel, des bagages entièrement roses : non seulement Jennifer Holmes a débarqué, mais elle a débarqué avec son petit frère David, non pas un enfant, mais un jeune homme de 21 ans. Jennifer fait remarquer que Challenger ne peut les abandonner dans la jungle. Et comme Challenger propose de les renvoyer par l’hydravion, celui-ci justement s’en va. Jennifer fait alors remarquer que pour les renvoyer à la civilisation, le seul moyen sera de leur laisser l’hélicoptère, et l’expédition de Challenger sera retardée d’une semaine, avec le risque de la saison des pluies les retarde davantage. Challenger consulte tous les membres de son expédition, mais il doit se rendre à l’évidence, il devra supporter la femme et « l’enfant », et en prime, le petit chien de Miss Holmes.

***