Beetlejuice, le film de 1988Feu vert cinéma

Beetlejuice (1988)

Sorti aux USA le 30 septembre 1988.
Sorti en Angleterre le 19 août 1988.
Sorti en France le 14 décembre 1988.
Sorti du blu-ray américain le 7 octobre 2008.
Sorti du blu-ray français le 28 octobre 2008 - édition du 20ème anniversaire (multi-régions).

De Tim Burton, sur un scénario de Michael McDowell, Larry Wilson et Warren Skaaren. Avec Alec Baldwin, Geena Davis, Michael Keaton, Winona Ryder, Catherine O'Hara, Jeffrey Jones, Glenn Shadix.

Pour adultes et adolescents.

Un jeune marié retire délicatement une araignée de la maquette qu’il a faite de sa maison et du village voisin. Il la jette ensuite par al fenêtre. Sa jeune femme, Barbara, vient le retrouver et il lui offre un cadeau de plus pour rénover la vieille maison. Leurs ébats sont interrompus par Jane, qui sonne à leur porte à 6H45 le matin : la dame ne cesse de proposer à la vente la maison de leur rêve, estimant qu’elle est trop grande pour eux, car la jeune mariée ne peut avoir d’enfants. Barbara met Jane à la porte, mais celle-ci retente d’entrer par la fenêtre de la cave où travaille le jeune mari. Puis le jeune marié ayant besoin d’un outil, ils partent faire des courses en ville : ils ont deux semaines de vacances et comptent en profiter pour retenter de faire un enfant. A leur propre magasin en ville, le mari achète son outil en une minute, puis le jeune couple repart. Seulement un chien traverse sous le pont qu’ils doivent traverser pour rester chez eux. Pour l’éviter, Barbara donne un coup de volant, qui envoit la voiture à travers les planches en bois du pont couvert. La voiture reste en équilibre, parce que le chien est resté perché sur l’une des planches de la voie. Le jeune couple a beau supplier l’animal, celui-ci saute de la planche, et envoie la voiture dans l’eau.

Chez eux, le feu de la cheminée s’allume tout seul, et le jeune couple se retrouve sur le palier, trempés. Lorsqu’ils veulent de réchauffer, Barbara se retrouve avec deux flammèches au bout des doigts, qu’elle souffle comme des bougies. Son mari veut refaire le chemin à pieds jusqu’au pont, mais lorsqu’il ressort, il se retrouve dans un désert, avec un vers géant qui sort des dunes pour l’avaler. Mais sa femme l’attrape par le col de la chemise, et il se retrouve chez eux. Barbara lui dit qu’il a été absent deux heures, puis lui montre qu’ils n’ont pas de reflets dans le miroir. Puis elle lui montre le manuel pour les gens récemment décédés qui se trouve désormais sur la table basse de leur salon. Il leur faut se rendre à l’évidence : ils sont morts dans l’accident de voiture.

Pendant ce temps, un curieux personnage lit le journal à la page des affaires, selon lui – laquelle page se trouve être la page nécrologique, qui titre « bienvenue aux Maitlands », et en ricanant, le monstre ricane que le couple a l’air mignon, gentil et surtout stupide.

***