ImageFeu orange cinéma

Ici la page Amazon.fr du blu-ray français de Batman (1989)

Batman (1989)

Film Batman précédent <> Film Batman suivant.

Sorti aux USA le 23 juin 1989.
Sorti en Angleterre le 11 août 1989.
Sorti en France le 13 septembre 1989.
Sorti en France le 4 mars 2009 (multi-régions, bonus très nombreux).
Sorti aux USA le 20 avril 2010 (multi-régions, version et sous-titres français inclus, identique au blu-ray français).

De Tim Burton, sur un scénario de Sam Hamm et Warren Skaaren, d'après la bande dessinée de Bob Kane. Avec Michael Keaton, Jack Nicholson, Kim Basinger, Billy Dee Williams, Jack Palance, Robert Wuhl, Michael Gough, William Hootkins.

Gotham City. Un couple avec un garçon sort du cinéma Monarch. Quand il veut monter dans un taxi, celui-ci refuse, et aucun taxi ne veut s’arrêter devant le cinéma. Le mari commence à entraîner sa famille le long du trottoir, espérant arrêter plus facilement un taxi, et demande à son garçon de ranger la carte de la ville qu’il a dépliée, de peur de les faire passer pour des touristes. Cependant, le garçon proteste : ils vont dans le mauvais sens, avec toujours plus de prostitués et de clochards sur leur chemin. Et il est vrai qu’à présent ils sont dans une ruelle sale et déserte, à l’exception d’un homme qui fait mine de mendier. Cela ne rate pas : le père se fait assommer par un autre mendiant qui l’attendait plus loin, et le premier mendiant lui fait les poches. La mère se met à hurler, mais les deux voleurs sont déjà loin, sur un toit, à vider le porte-feuille. Mais le premier voleur, Gary, s’inquiète : il a entendu dire qu’un des leurs s’est fait avoir par la Chauve-Souris, et effectivement, au loin, un homme chauve-souri s’approche. Quand il est juste au-dessus d’eux, il déploie ses ailes : les deux voleurs se lèvent d’un bond, et le second voleur tire sur l’homme masqué. Celui-ci semble abattu, mais comme les voleurs fuient, ils se retrouvent de nouveau face à l’homme chauve-souris, qui saisit le voleur au pistolet et le suspend au-dessus du vide. Le voleur supplie d’épargner sa vie, et l’homme chauve-souris accepte, à condition qu’il fasse sa publicité.

Harvey Dent vient d’être élu Procureur du District. Lors de la conférence de presse, il fait un discours retransmis à la télévision, en présence du Commissaire Gordon et du Maire de Gotham City. Dent promet d’enfoncer des portes et de détruire les nids de vipères du crime, promettant qu’ensemble, la ville sera sûre et décente. Dans son salon, un top-modèle sur ses genoux, Jack Napier commente que les gens décents ne vient pas dans cette ville et que si le nouveau Procureur compte arrêter Carl Grissom, Jack le pendra par ses poumons.

Dans une ruelle, on emmène le voleur balbutiant à propos d’une chauve-souris géante : le journaliste Knox débarque pour questionner le lieutenant Eckhardt à propos de la huitième attaque de chauve-souri géante en un mois. On dit que l’homme chauve-souri ne peut être tué, qu’il boit du sang. Eckhardt s’en va sans répondre, tandis que Knox demande encore si la chauve-souris travaille pour la Police et combien elle est rémunérée, net de taxe. Eckhardt est allé rejoindre Jack Napier dans une autre ruelle, lui apportant une enveloppe. Jack voudrait que Harvey Dent arrête de s’intéresser à l’une de leur compagnie-écran. Eckhardt répond qu’il n’a de compte à rendre qu’à Grissom et pas à un psychopathe : pour Eckhardt, Jack Napier n’a aucun futur. Napier le bouscule, Eckhardt sort son pistolet, l’homme de main de Napier le met en joue à son tour et Eckhardt baisse son arme…

Sur le parvis de la mairie, le maire rappelle à Dent qu’il a promis que Grissom irait devant les tribunaux. Knox est l’objet de toutes les moqueries dans son journal. C’est à lors qu’il aperçoit assise à son bureau Vicky Vale, une journaliste vedette de Vogue, qui fait aussi des reportages dangereux pour Times. Elle croit Knox et veut en savoir plus sur la chauve-souris géante : elle propose qu’ils aillent interroger Gordon au gala de Charité du milliardaire Bruce Waynes.

Image

Image

Image

Image

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr, salon Science-fiction.

***