The Orville, la saison 2 de 2018 de la série télévisée de 2017 Feu vert télévision

The Orville S02E05: All the World is Birthday Cake (2019)
Traduction du titre original : (Et tout d'un coup) Le monde entier est un gâteau d'anniversaire.

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série télévisée The Orville (2017)

Diffusé aux USA le 24 janvier 2018 sur FOX US.

De Seth MacFarlane (également acteur) ; Seth MacFarlane, Chad L. Coleman, Scott Grimes, Mark Jackson, Penny Johnson Jerald, J. Lee, Peter Macon, Adrianne Palicki, Jessica Szohr.

Pour adultes et adolescents

Un président humanoïde aux cheveux blancs et au visage orné de crêtes argentées demande à ses trois ministres debout devant son bureau s’ils sont certains que cela fonctionnera, et la ministre des sciences répond que les plans techniques ont été vérifiés par les meilleurs ingénieurs. Makkal, le ministre des armées s’inquiète alors du secret de l’opération, et la femme lui répond qu’il pourrait avoir un minimum confiance en elle. Le président commente alors qu’à ce point, peu importe que l’information soit classée secret défense ou non.

La ministre des sciences demande alors si le président veut dire par là qu’il va vraiment envoyer le message. Le président répond que de son point de vue, cette découverte représente un tournant de l’évolution de leur civilisation : soit ils vont de l’avant, soit ils régresseront. Le troisième ministre proteste (une autre militaire) : le Préfet (elle veut dire le président de la planète) ne devrait-il pas débattre de la question de manière plus approfondie ? Le Préfet répond qu’il n’y a rien à débattre : la question se résume à est-ce qu’ils font cela, ou bien ils ne le font pas. Et en se levant, le regard intense, le Préfet ajoute : lui dit qu’ils le feront. La ministre baisse les yeux et approuve.

Le Préfet demande alors s’ils peuvent faire cela dès le lendemain, et Makkal répond qu’ils sont limites, mais que tout devrait bien se passer. Et de demander s’ils doivent rendre publique l’opération. Le Préfet répond, presque en chuchotant : seulement s’ils trouvent quelque chose. Et le lendemain, le Préfet et ses trois ministres se retrouvent dans un centre d’opération avec vue sur des dizaines d’antennes paraboliques géantes dont les techniciens achèvent l’alignement. La ministre des Sciences annonce alors au Préfet qu’il ne leur manque plus que quelque chose à dire. Le président s’avance vers la grande baie vitrée et propose alors de rester simple et pose sa question : « Est-ce qu’il y a quelqu’un là-haut ? »

Une navette se pose dans le hangar principal de l’USS Orville : c’est la Xelayanne Talla Keyali, qui vient se présenter au capitaine Ed Mercer et à la Commander Kelly Grayson pour reprendre le poste de Alara Kitan. Ed est tout de même inquiet : il a lu le rapport officiel mais souhaitait connaître la version de Talla, car celle-ci, lors de sa précédente affectation, a envoyé son poing dans la figure de son capitaine. Talla confirme, et elle l’a assommé. Talla précise tout de même qu’ils venaient juste de se faire salement amochés par les Krills, que le vaisseau n’avait plus aucune source d’énergie y compris pour les systèmes de survie, et qu’ils avaient envoyé un appel au secours auquel seul un croiseur Janisi avait répondu.

Kelly réalise qu’elle connait de nom les Janisi, et Talla rappelle qu’il s’agit d’une espèce féroce matriarcale du système d’Izar, méprisant tous les mâles qui semblent dominants. Ils n’ont pas réalisé qu’il s’agissait de Janisi avant que l’écran vidéo ne montre leur capitaine. Il fallait que les Janisi les aident, alors il fallait réagir et vite : Talla a donné un coup de poing à son capitaine, et la semaine suivante lui a cassé le nez. Et du coup, les Janisi ont réparé la totalité de leur réseau d’énergie. Kelly concède que c’était bien pensé et totalement recommandable. Talla répond que c’était son devoir et Ed conclut, embarrassé qu’il espère bien que la prochaine fois, Talla le préviendra avant de le frapper, mais la Xelayanne lui répond du tac au tac qu’elle ne peut rien lui promettre.

The Orville S02E05: Le monde entier est un gâteau d'anniversaire (2019)

The Orville S02E05: Le monde entier est un gâteau d'anniversaire (2019)

The Orville S02E05: Le monde entier est un gâteau d'anniversaire (2019)

The Orville S02E05: Le monde entier est un gâteau d'anniversaire (2019)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

The Orville, la saison 2 de 2018 de la série télévisée de 2017 Feu vert télévision

The Orville S02E04: Nothing Left on Earth Excepting Fishes (2019)
Traduction du titre original : Plus rien sur Terre excepté les poissons.

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série télévisée The Orville (2017)

Diffusé aux USA le 17 janvier 2018 sur FOX US.

De Seth MacFarlane (également acteur) ; Seth MacFarlane, Chad L. Coleman, Scott Grimes, Mark Jackson, Penny Johnson Jerald, J. Lee, Peter Macon, Adrianne Palicki.

Pour adultes et adolescents

Le lieutenant Tharl, qui remplace Alara à la sécurité, prend son poste en survêtement, ce qui interpelle la commander Kelly Grayson, qui lui demande immédiatement s’il y a quelque chose qui ne va pas avec son uniforme ordinaire. Tharl est de plus en nage, il répond comme si de rien n’était qu’il était en train de faire son jogging dans le simulateur holographique et qu’il avait oublié l’heure, donc il s’est dit qu’il prendrait son quart sans se changer, mais qu’il pouvait aussi se changer si Kelly préférait. Dégoutée, Kelly approuve : qu’il aille se changer. Mais le capitaine Ed Mercer retient l’extraterrestre : Tharl est de quart de nuit, sa tenue ira pour cette fois.

Kelly fait alors remarquer à Ed qu’il est très détendu ces derniers temps. Ed s’étonne : n’est-il pas détendu d’habitude ? Kelly répond que non, il y a quelque chose de différent dans son humeur. Ed répond qu’il fait seulement son boulot, rien de neuf à ce sujet. Mais il peut être plus strict si Kelly le désire. Kelly répond que non, mais que c’est sans doute le meilleur moment pour lui dire qu’ils devront faire escale sur Epsilon 5 pour une livraison.

Au poste de pilotage, Gordon s’indigne : encore ? on dirait que toutes leurs missions récentes consistent à faire des livraisons ! Kelly explique que les synthétiseurs de l’avant-poste sont tombés en panne, et que l’USS Orville est le vaisseau le plus proche. Gordon réplique que l’USS Orville est supposé explorer l’Espace, et ils sont devenus le livreur de pizzas ! Résigné, le pilote se retourne vers son pupitre.

Arrive la blonde Lieutenant Janet Tyler, qui vient présenter à son capitaine le rapport que Ed lui avait demandé sur la matière noire dans un rayon de 25 parsecs. Ed, aux anges, remercie la Lieutenant Janet, qui demande s’il désire autre chose, mais non, répond Ed, ce sera tout. La lieutenant repartie, Kelly regarde longuement Ed, qui ne remarque rien et déclare alors que la nuit étant calme, il ira se coucher tôt. Kelly lui répond que cela ne pose aucun problème et lui dit à demain.

De fait, Ed va rejoindre Janet pour une soirée pop-corn et whisky devant une comédie musicale où Yul Brynner chante « est-ce un danger de se faire confiance ? car il est rare que l’on veuille seulement faire les quatre volontés de l’autre... Mais à moins qu’un jour quelqu’un se décide à faire confiance à quelqu’un d’autre, il ne restera rien sur Terre que des poissons. »

Comme Ed fait semblant de chanter la dernière phrase, Janet demande à Ed combien de fois il a vu ce film et Ed répond : beaucoup de fois – ses parents pensaient qu’il était important que Ed voit les classiques. Alors oui – mais il faut qu’un soir ce soit Janet qui choisisse leur film, parce qu’il a l’impression que c’est toujours lui qui le fait. Janet répond que jusqu’à présent, Ed s’est très bien débrouillé, mais elle a bien aimé celui qu’il lui a montré une fois, celui avec le chauffeur de taxi, et de demander à Ed le titre du film. Un peu surpris, Ed répond que le titre du film était « Le chauffeur de Taxi ». Et Janet de déclarer qu’elle a bien aimé ce film-là.

Janet frisonne alors et s’étonne qu’il fasse si froid dans la cabine de Ed, qui s’excuse : le contrôle environnemental a un problème, et Ed ne cesse de demander à John de le réparer. Ed se lève pour chercher sa veste et couvrir Janet. Ils s’embrassent. Puis Janet s’inquiète : cela devient de plus en plus difficile de rester discret : le Lieutenant Morris a déclaré aujourd’hui que Janet avait l’air rayonnante. Ed répond qu’il le sait : Kelly lui a dit quelque chose de très similaire, et il se demande si le moment n’est pas venu de rendre public leur relation. Janet propose alors à Ed une croisière – depuis combien de temps Ed n’a pas pris un congé ? Pas depuis sa prise de commandement de l’USS Orville, avoue Ed. Janet lui rappelle qu’en prime il sort avec une cartographe, donc elle connait tous les meilleurs endroits de la galaxie. Mais lorsqu’elle demande à Ed s’ils se lancent, Ed répond que la nuit porte conseil, et ils s’embrassent.

The Orville S02E04: Plus rien sur Terre excepté les poissons (2019)

The Orville S02E04: Plus rien sur Terre excepté les poissons (2019)

The Orville S02E04: Plus rien sur Terre excepté les poissons (2019)

The Orville S02E04: Plus rien sur Terre excepté les poissons (2019)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

The Orville, la saison 2 de 2018 de la série télévisée de 2017 Feu vert télévision

The Orville S02E03: Home (2019)

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série télévisée The Orville (2017)

Diffusé aux USA le 10 janvier 2018 sur FOX US.

De Seth MacFarlane (également acteur) ; Seth MacFarlane, Chad L. Coleman, Scott Grimes, Mark Jackson, Penny Johnson Jerald, J. Lee, Peter Macon, Adrianne Palicki, Halston Sage.

Pour adultes et adolescents

La cafétéria (le Mess) de l’USS Orville. À la table d’Alara, la chef de la sécurité Sélayanne, le pilote Gordon Malloy guettait l’arrivée d’Isaac, l’officier scientifique androïde Kaylonien. Ce dernier se présentant enfin, Gordon bondit de sa chaise, imité par John LaMarr, l’ingénieur en chef, qui répète que « c’est parti ! ». Gordon retire son assiette à Alara, qui proteste : elle est en train de manger ! Gordon réplique que c’est désormais une tradition officielle du vendredi soir qu’elle ne peut leur refuser. Et d’entraîner Isaac jusqu’à s’asseoir en face d’Alara. Isaac proteste à son tour : il n’arrive toujours pas à comprendre le but de ce rituel. Alara lui répond qu’elle est désolée de lui révéler qu’elle et lui sont des animaux de cirque.

Le barman à cornes Olix invite alors le public à parier, et Yaphit, l’ingénieur gélatineux, demande qu’on lui rappelle le score, ce que fait Gordon : jusqu’à présent, Alara a gagné 16 fois et Isaac 14 fois. Résignée, Alara demande que l’on en finisse et offre son bras pour la partie. Bortus ordonne alors à Alara de ne pas perdre car il a misé sur elle. LaMarr place la main d’Isaac dans celle d’Alara et donne le départ du bras de fer. Tout le monde se met à crier et à un moment, Alara semble sur le point de gagner, puis c’est le tour d’Isaac. Alara résiste, puis crie, et on entend un craquement fort. Isaac remporte alors la partie, et comme tout le monde est à compter ses gains, Alara demande à Gordon d’appeler la doctoresse Claire : elle pense que son bras est cassé.

Dans l’infirmerie, Claire soigne le bras d’Alara et lui demande si ça va mieux. C’est le cas. Claire précise que la fracture était nette et qu’une demi-heure suffira à ressouder l’os, mais qu’elle ne doit pas forcer sur son bras jusque-là. Alors Alara interpelle Claire : comment cela a-t-il pu lui arriver ? Elle sait bien que Isaac est plus fort qu’elle, mais au point de lui casser le bras ... avec une gravité terrienne ?

Claire revient à sa patiente et lui demande depuis quand elle se sent différente – ressent-elle une fatigue anormale, des inflammations ? Alara répond que oui, peut-être qu’un petit peu, mais elle a fait beaucoup de sport ces derniers temps. Mais pourquoi Claire lui demande cela ? La doctoresse lui répond qu’elle a perdu vingt pour cents de sa masse musculaire, et la densité de ses os a chuté de cinq pour cents : sa force est en train de se détériorer !

Le capitaine Ed Mercer et son second la commander Kelly Grayson sont venus à l’infirmerie écouter le rapport de Claire sur l’état d’Alara : la détérioration de l’état physique suite à un changement de gravité n’a rien de nouveau – cela arrivait aux premiers astronautes humains. Même avec un entraînement physique, la masse musculaire et la force diminuent inévitablement en l’absence de gravité. Kelly s’inquiète alors de savoir si cela est déjà arrivé à d’autres Selayans. Claire confirme d’autres cas, mais l’atrophie semble frapper Alara plus rapidement, peut-être parce qu’elle a quitté si jeune sa planète maternelle.

Alara demande à Claire ce qu’elle doit faire. Claire répond que la bonne nouvelle est que l’effet n’est pas encore permanent : si Alara peut se réacclimater à la gravité Sélayanne, elle a 90% de chance de retrouver sa force. Le capitaine Ed Mercer demande alors comment Alara pourrait se réacclimater. Claire répond qu’Alara doit retourner sur sa planète maternelle. Alara s’inquiète de pour combien de temps, et Claire répond qu’il n’y a aucun moyen de le savoir. Il y a eu des cas de Selayans qui se sont rétablis en quelques semaines, et d’autres où il a fallu plus de temps. Alara demande combien de temps, et Claire répond que la plus longue période de rétablissement approchait les quatre années, et un sujet... ne s’est jamais rétabli, et n’a jamais pu à nouveau quitter Xelaya.

Alara demande alors ce qui se passerait si elle ne revenait pas sur Xelaya. Claire répond que le corps d’Alara s’adapterait complètement à la gravité terrienne, et qu’elle ne pourrait alors plus jamais revenir sur Xelaya : elle serait écrasée par la gravité locale comme du raisin dans une presse, à moins de porter une combinaison protectrice. Ed demande quand Alara devra quitter l’USS Orville, et Claire répond, aussi vite que possible.

The Orville S02E03: Chez moi (2019)

The Orville S02E03: Chez moi (2019)

The Orville S02E03: Chez moi (2019)

The Orville S02E03: Chez moi (2019)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

The Orville, la saison 2 de 2018 de la série télévisée de 2017 Feu vert télévision

The Orville S02E02: Primal Urges (2019)

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série télévisée The Orville (2017)

Diffusé aux USA le 3 janvier 2018 sur FOX US.

De Seth MacFarlane (également acteur) ; Seth MacFarlane, Chad L. Coleman, Scott Grimes, Mark Jackson, Penny Johnson Jerald, J. Lee, Peter Macon, Adrianne Palicki, Halston Sage.

Pour adultes et adolescents

Un soleil en éruption et sa planète ravagée par sa trop grande proximité. Sur la passerelle, l’équipage est plutôt impressionné par la scène. Pour la lieutenant xelayanne Alara Kitan, la destruction annoncée de la planète semble si triste et si solitaire. À cela, Isaac répond que la tendance des formes de vie biologique à anthropomorphiser les objets inanimés est irrationnelle. Et l’androïde ( !) d’assurer que la planète n’a pas conscience de son statut solitaire. La doctoresse Claire Finn demande alors combien de planètes le système solaire comptait à l’origine. La commander Kelly Grayson lui répond que le système comptait au total onze planètes. Le chef ingénieur John LaMarr commente : dix planètes gobées par une étoile affamée – qu’on lui rappelle de ne pas visiter la Terre le jour où cela arrivera là-bas. Isaac corrige immédiatement : le soleil de la Terre ne deviendra pas une super-géante rouge avant cinq milliards d’années et LaMarr sera alors mort et oublié depuis très longtemps. LaMarr se met à rire : il y aura certainement encore quelques dames qui parleront de lui.

Alara sourit, mais de son côté, le pilote Gordon Malloy reste lugubre et remarque que c’est un peu sadique de leur part que de ne rien faire d’autre que de regarder une planète impuissante se faire vaporiser. Isaac proteste : une incinération stellaire est l’un des spectacles les plus rares de la galaxie – ils ont de la chance de pouvoir l’observer de près. Le capitaine Ed Mercer répond qu’ils ont trois jours avant que ce petit bonhomme finisse grillé, alors tout le monde aura le temps de lui dire au revoir. La station scientifique d’Isaac tinte, et l’androïde se retourne vers son capitaine : l’atmosphère de la planète commence à s’évaporer. Aussitôt, Kelly Grayson demande à l’ordinateur de bord de zoomer sur le phénomène, et sur l’écran holographique frontal de la passerelle, les nuages de la planète se mettent à dériver dans l’espace. Alara semble au bord des larmes, tandis que Claire, horrifiée, laisse échapper un « regardez-moi ça ! ». Cyniquement, Kelly répond que lorsque les océans entreront en ébullition, ils auront droit à un spectacle autrement grandiose.

C’est alors que le Lieutenant Commander Bortus intervient froidement : son service se termine dans quinze minutes, il demande la permission de partir plus tôt. Ed s’étonne : il est d’accord mais Bortus ne veut-il pas voir la suite de ce qui est en train d’arriver ? Bortus répond que c’est très intéressant mais il ne se sent pas bien. Ed lui dit « à demain », et comme Bortus quitte la passerelle, il se penche vers Kelly et remarque : c’est la troisième fois cette semaine qu’il leur fait le coup. Kelly répond que Bortus va peut-être à nouveau leur pondre un œuf. Ed parait catastrophé...

Dans le couloir, le communicateur personnel de Bortus tinte : c’est son mari Klyden qui s’indigne – pourquoi Bortus n’est-il pas déjà rentré à la maison ? Imperturbable, Bortus répond qu’il est désolé mais il est de nouveau retenu au travail jusqu’à tard le soir. Klyden rétorque que Bortus a travaillé tard toute la semaine, c’est trop, il doit rentrer, de plus Klyden a fait un pudding. Bortus répond que son devoir envers le vaisseau passe avant tout, ils mangeront donc du pudding une autre fois. Bortus coupe la communication, et s’arrête devant la porte de l’holodeck. Il passe le sas, puis entre dans le hall absolument vide et brillamment éclairé. Puis il ordonne de lancer la simulation Bortus 486, et soudain, c’est la nuit, et un feu brûle devant une hutte tandis qu’un animal hurle au loin. Un autre Moclan vient à la rencontre de Bortus, en pagne, pour l’assurer qu’il l’attendait. Et les deux Moclans de s’embrasser langoureusement...

The Orville S02E02: Pulsions profondes (2019)

The Orville S02E02: Pulsions profondes (2019)

The Orville S02E02: Pulsions profondes (2019)

The Orville S02E02: Pulsions profondes (2019)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***